Découvrez la citadelle d’Entrevaux et la Via Domitia du Luberon.

La citadelle d’Entrevaux

La citadelle d'Entrevaux, Alpes de Hautes-Provence / © France 3

La citadelle d'Entrevaux, Alpes de Hautes-Provence / © France 3

La citadelle d’Entrevaux, Alpes de Hautes-Provence / © France 3 Début du reportage vers 2 minutes 30 secondes
C’est un haut lieu stratégique de l’histoire de notre région. Depuis 1388, avec le château de Guillaumes, elle marquait la frontière entre la Provence et le comté de Nice. David Assas-Silveri, natif du pays, nous explique pourquoi.
Quant à la Via Domitia, parmi tous les chemins de l’Empire romain, elle est celle qui reliait les Alpes à la péninsule ibérique, du pont de Ganagobie jusqu’au pont Julien près d’Apt.  Nous allons suivre les traces de cette voie dans le Luberon avec l’historien et écrivain Marc Dumas.

Pour monter à la citadelle d’Entrevaux, il faut prendre 9 rampes en zigzags. Elles sont l’œuvre de Vauban qui en 1692 a accepté le projet que lui proposait Louis XIV. L’ancien chemin, peu pratique pour les hommes d’arme, était derrière, sur la montagne. Le nouvel accès permettra de faire passer les charrettes et les bêtes pour amener des vivres dans la citadelle et assurer une certaine autonomie. Depuis 1388, Entrevaux et Guillaumes, marquent les frontières de la Provence avec le comté de Nice. Lorsque Vauban fait son compte rendu sur Entrevaux en 1700, l’espèce de château qui est en place n’est qu’une grosse bâtisse à moitié en ruines. Il monte un projet pour en faire une véritable forteresse, mais il ne sera réalisé que partiellement et à l’économie.
 

La Via Domitia

Via domitia dans le Lubéron / © France 3

Via domitia dans le Lubéron / © France 3

Via domitia dans le Lubéron / © France 3
C’était une route romaine de terre battue qui était seulement pavée à l’entrée et à la sortie des grandes villes.                                                                                                          Elle a été administrée par l’empire romain, puisqu’elle existait depuis 2, 3 ou 4 millénaires et peut-être davantage. Cette voie a été importante de l’an 125 avt JC  où on l’a instituée jusqu’en 1492, moment où la France se rattache à la Provence et où le pouvoir descend la vallée du Rhône. Des traces du passé romain, il ne reste que quelques édifices, des villes romaines et le fondement de petits villages actuels.                                                                                     source France TV

Laisser un commentaire