Marseille : Des chercheurs révèlent que Le Caravage aurait succombé à une infection par un staphylocoque doré

C’est un cold case de plus de 400 ans. Des chercheurs de l‘Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée Infection de Marseille viennent de révéler que le célèbre peintre baroque Le Caravage, mort en 1610, aurait succombé à une infection
par un staphylocoque doré. 

De son nom complet Michelangelo Merisi da Caravaggio, l’artiste avait fui Rome après avoir commis un meurtre lors d’une bagarre de rue. Il était mort quatre ans plus tard en Toscane, dans des conditions inexpliquées.
 

Plusieurs dents prélevées

« Grâce à une coopération avec des anthropologues italiens et avec le microbiologiste Giuseppe Cornaglia, les équipes de l’IHU Méditerranée Infection ont obtenu plusieurs dents prélevées sur le squelette du Caravage », indique l’IHU dans un communiqué.  Les chercheurs ont extrait la pulpe de ces dents, riche en vaisseaux sanguins. En combinant trois méthodes de détection de l’ADN, « le tueur a été identifié: un staphylocoque doré », poursuit le communiqué.
 

Une septicémie à la suite d’une bagarre

Le Caravage est donc mort d’une septicémie contractée par une blessure suite à une bagarre, selon les chercheurs. Ce résultat sera publié dans un article scientifique du magazine Lancet infectious diseases, à l’automne. L’Institut hospitalo-universitaire Méditerranée Infection, dirigé par le professeur Didier Raoult, est un centre de recherche, de soin, de
formation et de valorisation spécialisé dans la lutte contre les maladies infectieuses.    source France TV

Laisser un commentaire