Marseille: la justice annule le partenariat public-privé à 1 milliard d’euros pour les écoles

Les juges du tribunal administratif ont suivi mardi matin les recommandations du rapporteur public.

Le 16 octobre 2017, le conseil municipal de Marseille avait voté le « Plan école d’avenir ». Ce plan prévoyait la construction ou la reconstruction de 34 écoles à Marseille d’ici 2025, sous forme de partenariat public-privé. Un projet à plus d’un milliard d’euros, baptisé aussi « PPP des écoles ».

Les travaux et l’entretien devaient être confiés à des opérateurs privés, en échange du versement d’un loyer. Dès la délibération du conseil municipal, ce « PPP des écoles » était très critiqué par l’opposition socialiste et communiste et par des citoyens.

Sur sa page facebook, président du groupe socialiste à la mairie de Marseille, Benoît Payan s’est félicité de cette décision. 

Le collectif « Marseille contre les PPP » a été créé et a multiplié les actions pour sensibiliser le public. Ce collectif a saisi le tribunal administratif par trois recours, pour demander l’annulation du partenariat public-privé, au profit d’une maîtrise d’œuvre publique (MOP).

Le rapporteur public avait demandé l’annulation de la délibération du conseil municipal du 16 octobre 2017 et ainsi demandé l’annulation du « PPP des écoles ». Il avait notamment évoqué le coût de maîtrise d’ouvrage qui « apparaît sous-évalué » à l’avantage du PPP et « l’absence de transparence des données » utilisées pour le calcul du risque, là encore au profit de la solution PPP.

    source France TV

Laisser un commentaire