Nice : Le dernier hommage à Jeanne Augier, propriétaire du Negresco, décédée à l’âge de 95 ans

Jeanne Augier est décédée ce 8 janvier dernier. Elle avait 95 ans, et les Niçois lui rendent un dernier hommage ce samedi matin en l’église Saint-Pierre-d’Arène.
  Beaucoup de recueillement pour le début de la cérémonie. / © Araine Masseglia

Beaucoup de recueillement pour le début de la cérémonie. / © Araine Masseglia

Beaucoup de recueillement pour le début de la cérémonie. / © Araine Masseglia
L’église est pleine pour les obsèques de la vieille dame.
Le nom de Jeanne Augier était indissociable du Negresco, cette institution de la promenade des Anglais, le dernier palace de l’Hexagone à capitaux 100% français classé monument historique à la façade Belle Epoque.
Les salariés l’appelaient « Madame »,  une vieille dame à la fin de sa vie diminuée par l’âge et  qui vivait dans un appartement aménagé au 6e étage de son cinq étoiles.

Quel avenir pour le palace ? 

Les drapeaux de l’hôtel sont en berne pour un mois.
 

Elle possédait 97% de l’hôtel, acheté par son père en 1957 et qui pourrait valoir 300 à 400 millions d’euros, selon une estimation de 2016, hors mobilier et oeuvres d’art. Sans descendant et très cocardière,  Jeanne Augier Augier avait pris des dispositions en 2009 pour préserver son établissement des convoitises de groupes internationaux, qui lui avaient fait des propositions de son vivant, toutes déclinées. Elle avait alors créé un fonds de dotation pour gérer son patrimoine à sa disparition mais ce fonds a un objet social flou. 
 

Contrainte de se déplacer en chaise roulante ces dernières années, elle souffrait de pertes de mémoire qui l’empêchaient de gérer efficacement l’hôtel, placé sous administration judiciaire depuis 2013. 

Le Negresco

Véritable hôtel-musée, revenu aux bénéfices, le Negresco abrite 124 chambres et suites au mobilier éclectique. Le style Empire côtoie des fauteuils années 70 à coque plastique, des tableaux de coqs gaulois ou une « Grosse nana jaune » de Niki de Saint Phalle. Grande admiratrice de Versailles, collectionneuse compulsive, Jeanne Augier avait accumulé 6.000 oeuvres d’art, faisait porter des « costumes à la française » à ses voituriers et s’était offert un célèbre portrait de Louis XIV.
 

    source France TV

Laisser un commentaire