Sortie ce mercredi du documentaire de Thomas Pesquet, il l’avait présenté au Festival de Cannes

Il a fait rêver avec ses photos prises depuis la station spatiale… 

  • Nice vue de l’espace : merci Thomas Pesquet! 

… Thomas Pesquet était à Cannes en mai dernier pour encore faire rêver mais cette fois avec un documentaire. Présenté sur la plage du Centre national du Cinéma et de l’image animée CNC, il a participé à une masterclass sur ce film « 16 levers de soleil ». Il est en salle ce mercredi 3 octobre.
 

Pourquoi ce titre et ce documentaire ?

[embedded content]

Interview de Thomas Pesquet

Revoir sa conférence :

Le documentaire « 16 Levers de soleil » raconte avec une approche métaphorique et onirique le séjour spatial de Thomas Pesquet, 40 ans, benjamin du corps européen des astronautes, qui vient de passer près de 200 jours à bord de la Station spatiale internationale.

[embedded content]

L’ingénieur et pilote de ligne, dixième Français à aller dans l’espace, est devenu une star des réseaux sociaux (770.000 abonnés sur Twitter) en racontant en direct sa mission et sa vie quotidienne avec de très nombreuses photos montrant la « beauté » de la Terre mais aussi sa « fragilité ».

Dans « 16 Levers de soleil », produit par La Vingt-Cinquième Heure et réalisé par Pierre-Emmanuel Le Goff avec le soutien du CNC (Centre français du cinéma), Thomas Pesquet dialogue avec l’oeuvre de l’aviateur et écrivain Antoine de Saint-Exupéry dont les écrits l’ont suivi jusque dans l’espace.

Pendant 1H30, le spectateur est propulsé à bord de l’ISS, à travers d’incroyables images de la réalité spatiale.
 

Vis ma vie

La 3D fait son festival sur la Croisette. Au coeur du Palais des festivals, on peut carrément être »dans la peau de Thomas Pesquet », harnaché et équipé d’un casque audio-vidéo.

[embedded content]

Equipé de six servomoteurs (mélanges d’électronique, de mécanique et d’automatique), le fauteuil, une technologie du Français e6Lab, reproduit les chocs ou vibrations vécues par l’astronaute français.

Si les images sont signées Pesquet lui même, ses mouvements ont été modélisés par Optima Reality, autre société française, spécialisée dans « le design du mouvement ».

« Nous avons conçu une table de mixage qui nous permet de simuler le moindre mouvement en six dimensions, comme une boule sur un bain d’huile », explique Olivier Chalumeau, cofondateur de l’entreprise: « Nous pouvons aller jusqu’à de la 3G, ou emmener le spectateur dans des loopings, des vrilles. Via le ventilateur, nous pouvons simuler le vent, et nous pouvons même projeter de l’eau sur le spectateur, voire odoriser son environnement ».
 

Thomas Pesquet en interview façon « Boîte à je »:

 – Avec AFP

    source France TV

Laisser un commentaire