L’autoroute A8 pourrait passer de 110 à 90 km/h entre Antibes et Nice : les réactions

C’est un communiqué du président du Conseil départemental des Alpes-maritimes qui a déclenché la polémique ce mardi 7 août. Selon Charles Ange Ginésy, une nouvelle limitation de vitesse sur l’autoroute au niveau de tronçon Antibes-Nice Saint Isidore s’explique par « le refus du concessionnaire autoroutier Vinci de financer la mise en place de panneaux lumineux pilotés à distance pour limiter la vitesse aux heures d’affluence. »  Il demande aussi la gratuité de l’axe autoroutier si le préfet venait à prendre un arrêté de réduction de la vitesse.

« Face au refus du concessionnaire qui liait son financement à une hausse du péage, le Préfet a donc décidé de prendre un arrêté pour limiter la vitesse à 90km/h sur la totalité du linéaire entre Antibes et Saint- Isidore », déclare Charles Anges Ginésy.

Il demande à l’Etat de faire pression sur le gestionnaire de l’autoroute pour que la société finisse par investir.
 

Les réactions :

► Le maire de Nice, précise dans un tweet avoir « signifié au préfet des Alpes-Maritimes mon opposition au projet d’abaissement de la vitesse maximale à 90 km/h sur l’A8 entre Antibes et Nice. Je soutiens l’instauration d’un dispositif de régulation s’adaptant à la circulation afin de réduire les nuisances et d’améliorer la sécurité routière »

► Pour la député et conseille départemental Eric Ciotti, c’est la gratuité qui prime :

► Réagissez vous aussi sur nos réseaux sociaux :

    source France TV

Laisser un commentaire