Salon-de-Provence : la production agricole garantie Zéro Résidu de Pesticides, un mode d’exploitation différent du bio

Sous la chaleur des serres, au milieu des bourdons et des plantes grimpantes, Monique Aravecchia, exploitante des champs Hortensias à Salon-de-Provence, présente ses variétés de tomates cultivées hors-sol. De la tomate côtelé à la coeur de boeuf en passant par la tomate jaune, toutes possèdent le label Zéro Résidu de Pesticides. Ce label diffère de l’agriculture biologique car les cultures hors-sol ne peuvent être reconnues comme des produits bio en France. 

Pour Monique, le label garantit une production sans aucun produit chimique : 

Les tomates n’ont reçu aucun traitement, qu’il soit bon pour la plante ou pas.

 

Un label récent 

Pour être plus précis, le label ZRP, créé en février 2018 par le collectif Nouveaux Champs, garantit au consommateur un produit ne contenant pas plus de 0.0001 g de pesticide par kilo. 
  Les tomates vendues en grandes surfaces sont marqués du label "Zéro Résidu de Pesticides" afin de garantir la qualité du produit. / © France 3 Provence Alpes

Les tomates vendues en grandes surfaces sont marqués du label "Zéro Résidu de Pesticides" afin de garantir la qualité du produit. / © France 3 Provence Alpes

Les tomates vendues en grandes surfaces sont marqués du label « Zéro Résidu de Pesticides » afin de garantir la qualité du produit. / © France 3 Provence Alpes

Pour arriver à cette fin, une partie des serres de Monique sont équipées de moustiquaires afin d’éviter que des moustiques nuisibles ne rentrent à l’intérieur. Mais les insectes ne sont pas non plus à exclure. Certains permettent en effet de protéger la plante sans utiliser de produits chimiques. 

Nous achetons des insectes qui parasitent ceux qu’on ne veut pas,

explique l’exploitante.  Pour la pollinisation, des ruches de bourdons sont installés dans les serres. 
 

Recréer un milieu idéal

Ces mesures permettent de recréer un milieu naturel pour la tomate. Un élément indispensable pour Monique : 

La tomate, c’est comme un être vivant. Plus la plante est en bonne santé, plus elle donnera le maximum de ce qu’elle pourra donner. 

Atteindre cet objectif, c’est aussi une victoire pour Monique. En effet, la production hors-sol est réputée pour son utilisation importante de pesticides. En obtenant le label ZRP, elle prouve le contraire. 

[embedded content]

Visite ministérielle

Grâce à ce label, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Stéphane Travert, s’est déplacé dans les Bouches-du-Rhône pour rencontrer l’agricultrice. L’occasion de mettre en avant l’appellation et de la présenter comme une alternative à l’agriculture biologique : 

Le label ZRP est un label que nous voulons développer et montrer. Dans l’agriculture conventionnelle, il y aussi une capacité de produire sans pesticides à travers le biocontrôle

Le collectif les Nouveaux Champs revendique pour le moment près de 30 000 tonnes de fruits et légumes d’une vingtaine d’espèces différentes produits sous le label Zéro Résidu de Pesticides. 
     source France TV

Laisser un commentaire