Des habitants se mobilisent pour repeindre une école délabrée des quartiers nord de Marseille

« Nos enfants sont scolarisés dans une école totalement délabrée, limite insalubre, où l’entrée du gymnase est taguée depuis plusieurs années… » Sébastien Delogu, père d’une fillette en maternelle à l’école de la Viste Bousquet, dans le 15e arrondissement, et représentant de la France insoumise dans ce quartier du nord de Marseille a décidé de prendre les choses en main. 
 

Délabrée et insalubre

Soutenu par d’autres parents d’élèves et des habitants du quartier, il a lancé une cagnotte solidaire pour financer des travaux. Les parents veulent repeindre l'école, planter des arbres, mettre des bancs... / © Facebook Sébastien Delogu

Les parents veulent repeindre l'école, planter des arbres, mettre des bancs... / © Facebook Sébastien Delogu

Les parents veulent repeindre l’école, planter des arbres, mettre des bancs… / © Facebook Sébastien Delogu

Photos à l’appui, il dénonce l’état d’abandon de l’école qui accueille 200 enfants :
« Il n’y a pas de vraie clôture, le grillage actuel est en gruyère réparé par du bolduc par le personnel éducatif, il n’y a pas de Préau, la cour de récréation est totalement déformée, les jeux de la cour sont cassés et très très vieux, les fenêtres ne s’ouvrent plus condamnées par la régie de Marseille, il y a des classes sans point d’eau, 2 classes sans faux plafond, aucun panneau d’affichage pour les parents d’élèves, les portes de sécurité ne sont pas aux normes, aucun interphone et l’école est une vraie passoire, on y rentre comme on veut car il y a des trous dans le grillage….« 

 

4440 € récoltés

158 internautes ont contribué au projet solidaire. A deux jours de la fin de la collecte, 4440 € ont été récoltés sur les 5000 escomptés. De quoi donner un bon coup de peinture sur les murs, agrémenter la cour de quelques plantes et même plus. Parents et habitants se donnent rendez-vous sur place pour passer à l’action ces vendredi 20 et samedi 21 juillet. 

On va utiliser une partie de l’argent pour repeindre l’école et le gymnase, le reste sera donné à la directrice de l’école,

indique l’initiateur de l’action solidaire. Pour acheter des bancs ou des équipements sportifs. « Vendredi et samedi, il y aura une quarantaine de personnes, un artisan va venir gratuitement avec ses ouvriers et un échaffaudage, cinq graffeurs vont venir faire la déco de la cour de récré », ajoute-il surpris par le bel élan de solidarité. 

« Depuis que j’ai posté les photos, la régie de Marseille est venue refaire le faux-plafond et mettre du grillage dans la cour de récréation, note-il, et c’est tout. Mais cela fait des années que les parents interpellent la mairie avec des courriers, et ils n’ont rien fait, alors on va le faire nous-mêmes ».   "L'école est une vraie passoire" s'inquiètent les parents d'élèves de la Viste Bousquet. / © Facebook Sébastien Delogu

"L'école est une vraie passoire" s'inquiètent les parents d'élèves de la Viste Bousquet. / © Facebook Sébastien Delogu

« L’école est une vraie passoire » s’inquiètent les parents d’élèves de la Viste Bousquet. / © Facebook Sébastien Delogu

Il faudrait aussi changer le grillage d’enceinte, mais les parents espèrent que la mairie s’en chargera. « L’école est une vraie passoire humaine ce qui ne respecte pas les conditions de sécurité minimale pour nos enfants, souligne Sébastien Delogu.
 

Chronique d’une destruction annoncée

« La mairie dit que ça vaut la peine de faire des travaux parce que l’école va être bientôt détruite, mais ce n’est pas vrai », s’insurge Sébastien Delogu. En tout cas pas d’ici septembre. Aussi les habitants ont-ils décidé de se retrousser les manches, afin qu’à la rentrée, l’école ait retrouvé des couleurs qui donnent envie aux enfants de reprendre le chemin des salles de classe.
 
     source France TV

Laisser un commentaire