Sept jours après la collision entre deux navires en méditerranée, les opérations de dépollution à l’arrêt

Les opérations avancent, les hydrocarbures qui se sont échappés suite à la collision entre le porte-conteneurs chypriote CLS Virginia et un roulier tunisien il y a une semaine, le 7 octobre, disparaissent progressivement. 

Il reste seulement 2% de fioul en mer.

Selon un communiqué de la préfecture maritime de Toulon, ils laissent des traces irisées puis s’évaporent ou sont absorbés par le milieu marin. « Les vols de reconnaissance de ce jour (samedi) effectués par la Douane ont permis de constater la fragmentation croissante des plaques de carburant et la formation de boulettes« , ajoute le communiqué.
 

Des conditions météo défavorables

Ce dimanche après-midi, la préfecture maritime précise que les conditions météo sont défavorables. « Compte tenu de cette dégradation, le RIAS Abeille Flandre resté initialement en protection du Virginia a été repositionné près de Toulon en prévision du vent annoncé« , ajoute-t-elle dans son communiqué.
     source France TV

Laisser un commentaire