VIDEO. Marseille : violente altercation entre un chauffeur de bus RTM et un adolescent

La scène s’est produite le 13 septembre mais la polémique n’a surgi que le week-end dernier après la mise en ligne d’une vidéo. Les images amateures, vivement relayées depuis samedi, montrent une altercation entre un chauffeur de bus RTM et un collégien.

Ce que les images montrent

La querelle se produit en plein après-midi au terminus de la ligne 44, à l’arrêt collège Roy d’Espagne, à Marseille. Les images n’expliquent pas ce qui a provoqué les tensions. Elles ne montrent ni le début, ni la fin de la querelle. Durant 1 minute et demie, on y voit le conducteur en face à face avec l’adolescent. Sans que l’on sache pourquoi, l’employé demande des excuses au jeune, qui refuse. La tension s’amplifie très vite.

Petit merdeux, je vais te mettre la main dessus !

lance le chauffeur au collégien, qui lui tient tête.

L’adolescent attrape l’employé RTM par la nuque, avant d’être retenu par ses camarades qui le retiennent à l’écart. Les insultes fusent. La vidéo s’arrête quand le chauffeur réalise qu’il est filmé : “Tu filmes toi ?” “Non” lui répond l’auteur de la vidéo, en coupant la caméra.

[embedded content]

Le chauffeur en arrêt de travail

Le conducteur a déclaré un accident du travail, le mettant en arrêt depuis le 19 septembre, soit une semaine après les faits. Il n’a pas repris son service depuis. Ses collègues le disent “tourmenté, affaibli psychologiquement” par l’événement. D’après ces mêmes sources, l’employé aurait porté plainte contre le jeune homme. L’affaire se réglera donc au tribunal. Le cinquantenaire y affrontera également les parents du collégien, qui auraient eux aussi déposé plainte. Le père, furieux, aurait déjà cherché à s’expliquer auprès de la RTM. “Il est même venu dans nos locaux, très en colère” rapporte un responsable.

Une enquête interne est ouverte

La RTM a ouvert une enquête interne pour régler l’affaire. Les images de video surveillance permettront à la direction de prendre une décision. L’instruction étant toujours en cours, aucune mesure disciplinaire n’a pour le moment été prononcée envers l’employé, contrairement à ce qu’affirme une pétition en ligne. La RTM certifie que le jeune était en situation de fraude au moment des faits. Il aurait commencé à provoquer et insulter le chauffeur à l’intérieur du bus avant que la situation ne dérape. Néanmoins, l’entreprise se questionne sur le comportement de son salarié :

On peut comprendre sa réaction humaine. Mais de nombreux dispositifs sont mis en place pour éviter ces soucis. 
 

regrette la RTM qui ajoute : « Les vitres de protection, la vidéo surveillance ou même la possibilité d’appeler directement le PC sécurité. Le conducteur n’a pas respecté les consignes de sécurité apprises en formation ».

Du côté du collège Roy d’Espagne, le principal affirme que « la scène s’est produite en dehors des temps scolaires et en dehors du collège« . Il assure que la scolarité du collégien n’a pas été particulièrement impactée par les faits, et que le « travail éducatif de l’établissement est bien mené ».
 

  • Collégien giflé par un chauffeur de bus : une pétition de soutien au chauffeur réunit plus de 40.000 signatures 

Le même jour, une scène similaire faisait scandale à Paris

Le même jour, soit le 13 septembre, une histoire semblable faisait réagir la France entière. Un chauffeur de bus d’Arcueil (Val-de-Marne) giflait un adolescent, qui avait traversé devant son véhicule. La RATP avait suspendu son employé pendant une journée.    source France TV

Laisser un commentaire