Violence en prison : les surveillants continuent de bloquer les centres de détention de la région

Depuis 6H00 ce matin, les surveillants pénitentiaires sont à nouveau mobilisés, la plupart des centres de détention de la région sont bloqués. Selon nos informations, les centres d’Arles, Tarascon, Salon, Luynes, Marseille, Draguignan, Grasse, Nice, Digne-les-Bains et Borgo (Corse) sont concernés par le mouvement, ainsi que le centre de détention pour mineur de la Valentine.
A Salon-de-Provence, les surveillants ont bloqué l’entrée avec des pneus, aucun transfert n’est organisé, aucun accès au parloir n’est autorisé. Les surveillants réclament plus de sécurité dans les prisons et la réponse de la Garde des Sceaux après l’agression de deux gardiens par un détenu radicalisé à Condé-sur-Sarthe ne satisfait pas les manifestants.

La ministre n’a rien compris, elle veut faire une enquête, mais nous on sait très ce qui s’est passé…Nous voulons des mesures concrètes. Hier encore, un surveillant a été blessé par des coups de fourchette au visage

s’insurge Philippe Abime, secrétaire interrégional du SNP-FO.

Depuis le début de l’année, 102 agressions violentes contre les surveillants ont été signalées.

Un bras de fer depuis un an

Depuis plus d’un an, les surveillants pénitentiaires mènent un bras de fer avec la ministre de la Justice pour réclamer plus de sécurité à l’intérieur des prisons. Parmi les revendications, ils demandent des renforts de personnels, une revalorisation des salaires, mais aussi :

  • La classification des établissements permettant l’orientation ciblée des détenus
  • Une réforme législative quant à la sécurité et la prise en charge des détenus
  • Un équipement des quartiers spécifiques : tenues pare-coups, pistolet à impulsions électriques, passe -menottes
  • Des équipements adaptés aux missions extérieures
  • Le développement des brigades cynotechniques

     source France TV

Laisser un commentaire