Aquarius : Cédric Herrou mis en examen pour diffamation suite à la plainte d’Eric Ciotti

« La plainte avec constitution de partie civile rend automatique la mise en examen et l’affaire devrait être jugée d’ici la fin de l’année », a indiqué l’avocate de Cédric Herrou, Me Sabrina Goldman.

  • L’Aquarius, un navire avec 630 migrants à bord en juin 2018

En juin 2018, après la fermeture des ports italiens par le gouvernement populiste et son ministre de l’Intérieur Matteo Salvini, lAquarius, un navire humanitaire avec 630 migrants à bord, était devenu l’objet d’une intense crise diplomatique en Europe, avant d’accoster en Espagne.
Sur CNews, Eric Ciotti avait alors exprimé sa compréhension pour la position italienne et plaidé pour la fermeté pour faire diminuer les flux migratoires, jugeant que l’Aquarius devait retourner vers les côtes libyennes, mais pas débarquer en Europe.
 

  • Pour le député Eric Ciotti (LR), « aucun port français » ne doit accueillir l’Aquarius et ses migrants 

Il est question de « gros porc » et de « chambres à gaz », dans les tweets de Cédric Herrou

« J’ai trouvé le plus gros porc français pour accueillir tout le misérabilisme du monde!! @ECiotti champion du monde !!! », avait réagi Cédric Herrou sur Twitter.
Le lendemain, il postait un autre message: « Quand @ECiotti dit en 2018 « mettons les migrants en Libye » il dirait en 1940 mettons-les dans les chambres à gaz ».
« Le premier tweet est une réaction à chaud, de l’humour maladroit. Il l’a supprimé en décembre après son audition par la gendarmerie car il a reconnu une maladresse
dans l’humour. Le second ne fait que souligner la bêtise des propos de M. Ciotti puisque les migrants risquent la mort en Libye. Il l’assume et ne l’a pas supprimé »,
a précisé Me Goldman.

Eric Ciotti, visé en tant qu’ancien président du conseil départemental des Alpes-Maritimes

L’avocate de Cédric Herrrou s’est interrogée sur la volonté du député de poursuivre son client alors que selon elle, sur son compte Twitter, l’élu « est traité de nazi, de raciste et de lâche par tout un tas d’autres gens ».
Depuis 2015 et l’afflux de migrants en provenance d’Italie, Cédric Herrou a multiplié les attaques contre le préfecture et le département des Alpes-Maritimes, dont Eric Ciotti est l’ancien président, dénonçant en particulier le renvoi expéditif de mineurs et leur prise en charge défaillante.
 

    source France TV

Laisser un commentaire