Fréjus : Mounir Mahjoubi en immersion pour une journée avec une « gilet jaune » du Var

Mounir Mahjoubi a passé la journée de ce vendredi 11 janvier à Fréjus auprès de Céline, une assistant de vie spécialisée auprès de malades atteints d’Alzheimer et « gilets jaunes » de la première heure. Il honore ainsi une promesse formulée début décembre sur le plateau du talk show de Cyril Hanouna « Balance ton post ».

Cette mère célibataire l’avait convié à un « stage » dans son quotidien, pour une journée auprès de ses patients puis une nuit sur son canapé clic-clac.
 

Deux-mille euros par mois pour cinquante heures de travail hebdomadaire

Ce matin, le secrétaire d’Etat au Numérique a suivi l’assistante de vie spécialisée pendant la tournée de ses patients.

Il a fait la rencontre de  « Véro », 53 ans, handicapée physique et mentale. Céline se rend chez elle tous les midis en semaine pour lui faire à manger ou l’aider à remplir ses papiers.

C’est chez elle qu’ils ont partagés le déjeuner : du poulet froid et quelques légumes surgelés. La « gilet jaune » lui a confié ses difficultés à boucler les fins de mois avec 2000 euros nets par mois pour 50 heures de travail hebdomadaire et des crédits à rembourser.

On parle de leur situation, on parle de leur vie, et en parlant de leur situation, on parle aussi de la France

Céline se félicite de la venue du ministre. « S’il peut porter tout ça là-bas, (Paris, ndlr) ce sera bien ». De son côté, Mounir Mahjoubi s’est dit étonné de « l’énergie » que l’assistance de vie déploie tout au long de sa journée et se réjouie du contact noué avec les personnes rencontrées. « On va de patient en patient (…), et en fait avec eux on parle de leur situation, on parle de leur vie, et en parlant de leur situation, on parle aussi de la France ».

Dans deux semaines, les rôles seront inversés. Céline Gravade suivra le Mounir Mahjoubi dans ses déplacements.

Une volonté de proximité

Depuis que les premiers « gilets jaunes » ont investi les ronds-points, M. Mahjoubi se démultiplie pour tenter de tisser des liens directs avec les acteurs, quitte à utiliser des canaux inhabituels en politique. Quitte parfois à susciter l’agacement de certains de ses pairs au gouvernement ou dans la majorité.

« Ca ne m’était jamais arrivé de voir une assistante de vie avoir des revendications sur les plateaux« , souligne auprès de l’AFP M. Mahjoubi, soulignant « le mouvement de libération de la parole« , notamment via les réseaux sociaux, qu’a engendré le mouvement des « gilets jaunes ».
    

« Ce que l’on est en train de vivre, c’est le mouvement de ceux qui se sentent humiliés, qui n’arrivent jamais à faire entendre leur voix« , plaide ce fils d’une femme de chambre et d’un peintre en bâtiment.

    
« C’est mon moteur dans la vie. Je voulais reconquérir cette voix que mes parents n’ont jamais eue« , ajoute l’ambitieux secrétaire d’Etat de 34 ans, qui lorgne la mairie de Paris.
 

[embedded content]

Mounir Mahjoubi « en stage » chez une gilet jaune de Fréjus
Tournée des patients et nuit chez l’habitant : le secrétaire d’Etat au Numérique Mounir Mahjoubi a passé ce vendredi la journée « en stage » chez une « gilet jaune » à Fréjus, dans le Var. ll répond à une invitation à partager son quotidien.  – France 3 Côte d’Azur – H. Maman, O. Orsini

    source France TV

Laisser un commentaire