Impôt foncier à Nice : on vous dit si l’on va vers une baisse ou vers une augmentation

Les impôts une nouvelle fois en débat à Nice.
Cette fois-ci, c’est à l’occasion du débat d’orientation budgétaire de la Ville de Nice  que les élus se sont affrontés.

Le Maire Christian Estrosi a annoncé une double baisse du taux communal de la taxe foncière : -2,12 points en 2019, puis -2 points en 2020, soit une baisse de 18% en 2 ans.

Un cadeau fiscal rendu possible grâce à des économies réalisées et de nouvelles recettes : transfert de compétences à la Métropole Nice Côte d’Azur, plan de cessions immobilières, rentrées fiscales dues notamment aux droits de mutation et à une taxe de séjour plus importante que prévu.

Cette baisse d’impôts s’accompagnera d’un maintien des investissements et d’une baisse de l’endettement.

Je dépense donc je suis » rétorque l’opposant de droite Olivier Bettati.

Qui rappelle que cette baisse du taux communal ne compensera pas la création d’un taux métropolitain de 6,4%, en vigueur dès cette année et que les contribuables propriétaires ont découvert ce mois-ci.

Preuve à l’appui, Olivier Bettati cite l’exemple d’un propriétaire d’un deux-pièces Route de Turin :

  • 212 euros de taxe foncière en 2017
  • 259 euros en 2018.

« Et vous pensez que les Niçois ne vont pas s’en apercevoir » questionne à gauche Patrick Allemand , pour le groupe « Un autre avenir pour Nice ».

Dominique Boy-Mottard (PRG) regrettant elle la cession de biens immobiliers appartenant au patrimoine niçois.
     source France TV

Laisser un commentaire