Vaucluse : le maire d’un village court pour sauver son hôpital

Un appel au secours

Le maire de Lauris, dans le Luberon, veut sauver son hopital spécialisé.
L’ARS, (l’Agence Régionale de la Santé), a annoncé la fermeture du Centre de Pneumologie et de Rééducation Polyvalente de Roquefraîche.
Selon lui, 70 salariés seront mutés. Il voudrait garder la structure pour créer un EPHAD.

Il a plusieurs fois sollicité un entretien avec la ministre de la santé, Agnès Buzyn, sans réponse il a décidé de rejoindre Paris, en courant à 69 ans !

Frédéric Renard et Xavier Schuffenecker l’ont rencontré :

[embedded content]

Son départ est prévu le 23 mars prochain.    source France TV

Laisser un commentaire